21e Semaine nationale de prudence au soleil - Le dépistage précoce du cancer de la peau: c'est l'affaire de tous!



    QUEBEC, le 28 mai /CNW Telbec/ - Le Dr Joel Claveau, dermatologue à la
clinique du mélanome et des cancers cutanés de l'Hôtel-Dieu de Québec et
directeur national de la Semaine nationale de prudence au soleil de
l'Association canadienne de dermatologie (ACD), a procédé aujourd'hui au
lancement officiel de la 21e Semaine nationale de prudence au soleil qui se
tiendra cette année du 8 au 14 juin prochain.
    Le Dr Claveau a procédé à la mise à jour de la situation au Québec en
compagnie de ses collègues, le Dr Jimmy Alain, dermatologue spécialisé en
cancers cutanés du CHUQ (Hôtel-Dieu de Québec), et le Dr Marc Rhainds,
spécialiste en médecine communautaire - Institut national de la santé publique
et au CHUQ, ainsi qu'en présence du doyen de la faculté de Médecine de
l'Université Laval, le Dr Pierre J. Durand.

    Le cancer de la peau est toujours en progression...

    Le Dr Claveau a rappelé à tous l'importance de se protéger contre les
effets néfastes du soleil. Sans être alarmiste, l'ACD désire souligner la
progression du mélanome : près de 5 000 canadiens en seront atteints en 2009
et près de 20 % d'entre eux en mourront.
    "Tous les cancers de la peau, y compris le mélanome, peuvent être guéris
à condition d'être dépistés et traités à temps. Afin de minimiser nos risques
de développer un cancer de la peau et de limiter le vieillissement cutané
accéléré, il suffit de simples mesures de prévention comme de limiter son
exposition au soleil, de se tenir à l'ombre, de porter un chapeau et des
vêtements appropriés et d'utiliser un écran solaire à large spectre de FPS de
30 ou plus." a déclaré le Dr Joel Claveau.

    ... mais le milieu de la santé se mobilise

    Les intervenants présents étaient heureux d'offrir également de bonnes
nouvelles. En effet, la présence de tous à l'Université Laval était symbolique
: "Auparavant, seulement deux postes par année étaient ouverts en dermatologie
au Québec. Maintenant, c'est deux postes par année, par université, pour un
total de près de trente résidents formés en dermatologie au Québec" a souligné
le Dr Jimmy Alain. Ces nouveaux effectifs seront les bienvenus puisque le
nombre croissant de cas de cancer de la peau provoque une demande accrue pour
les dermatologues.
    D'ailleurs, considérant qu'il y a moins de 650 dermatologues au Canada,
le Dr Claveau a souligné l'importance d'impliquer les autres corps médicaux,
notamment les médecins de famille, dans le dépistage. En effet, la
sensibilisation de tous les étudiants en médecine au dépistage du cancer de la
peau est un élément clé pour réussir à contrer l'augmentation des décès reliés
notamment au mélanome. En plus de ces heures de formation offerte à la relève,
les dermatologues offrent des formations dédiées aux médecins de famille ou
autres spécialistes qui pratiquent actuellement.
    Il est également important de souligner que la mobilisation s'étend
au-delà des limites du domaine médical. En effet, les travaux du Comité
intersectoriel sur la prévention des cancers de la peau du Québec ont porté
leurs fruits : "Tous les intervenants du comité, représentant différents
secteurs d'activités, en sont venus à un consensus sur les messages de
protection solaire à véhiculer" a souligné le Dr Marc Rhainds. "Il s'agit d'un
geste important dans notre lutte au cancer de la peau considérant l'impact
qu'il peut avoir sur la compréhension du public de cette problématique" a-t-il
renchéri.

    Association canadienne de dermatologie

    L'Association canadienne de dermatologie organise depuis 21 ans la
Semaine nationale de prudence au soleil. Cette campagne vise à sensibiliser
les canadiennes et les canadiens aux dangers de l'exposition excessive au
soleil, dans le but de freiner l'incidence croissante des cancers de la peau
au pays de même que le vieillissement prématuré de la peau.
    Fondée en 1925, l'Association représente les dermatologues du Canada.
Elle a pour mission de faire avancer la science et l'art de la médecine et de
la chirurgie dans le domaine des soins de la peau, des cheveux et des ongles,
d'offrir du perfectionnement professionnel à ses membres, d'appuyer et
d'améliorer les soins aux patients, de sensibiliser le public à la protection
solaire et aux autres aspects de la santé de la peau et finalement, de
promouvoir la santé de la peau, des cheveux et des ongles, la vie durant.
    Pour en savoir davantage : www.dermatology.ca/french

    
                   Association canadienne de dermatologie
            Feuillet d'information pour 2009 au sujet du mélanome

    - Le mélanome est un cancer de la peau plus rare, mais c'est aussi le
      plus grave, car il peut se répandre ailleurs dans le corps.
    - Le mélanome se classe maintenant 8e parmi les cancers les plus courants
      au Canada; il touchera 5000 personnes en 2009 et causera 940 décès(1).
    - Le taux de survie chez les personnes atteintes de mélanome est élevé :
      90 % des Canadiennes et des Canadiens chez qui l'on diagnostique cette
      maladie survivront. La détection précoce est cruciale, car elle est
      directement reliée à ce taux élevé de survie(1). Contrairement à bien
      des cancers, le mélanome est clairement visible sur la peau.
    - Le mélanome apparaît le plus souvent sur le dos chez les hommes et sur
      les jambes chez les femmes, mais on peut le retrouver sur n'importe
      quelle région du corps.
    - Dans une proportion de 70 %, les mélanomes sont repérés pour la
      première fois par les patients eux-mêmes (53 %) ou par un membre de
      leur famille (17 %)(2).
    - Au Canada, le risque d'être atteint de mélanome au cours de la vie est
      maintenant de 1 sur 74 chez les hommes et de 1 sur 90 chez les
      femmes(1). A titre de comparaison, dans les années 1930, le risque
      d'être atteint de mélanome au cours de la vie, chez les Américains,
      était de 1 sur 1500.
    - L'exposition excessive aux rayons ultraviolets (UV) du soleil et des
      lits de bronzage joue un rôle déterminant dans l'apparition du
      mélanome, et c'est aussi la plus évitable des causes de cette maladie.
    - Seuls quelques types de cancer sont à la hausse au Canada. Le mélanome
      est de ceux-là : son incidence augmente de 1,6 % par année chez les
      hommes et de 1,0 % par année chez les femmes, ce qui est probablement
      attribuable à l'augmentation du temps de loisir passé au soleil sans
      protection adéquate(1).
    - Parmi tous les cancers diagnostiqués chez les 15 à 29 ans, le mélanome
      est le 3e plus fréquent chez les jeunes femmes, où il compte pour 11 %
      des nouveaux cas. Des preuves croissantes démontrent que l'exposition
      aux rayons ultraviolets des lits de bronzage et des lampes solaires
      augmente le risque d'apparition du mélanome, surtout si cette
      exposition commence au cours de l'adolescence ou au début de l'âge
      adulte(1).
    - Les facteurs de risque de mélanome sont notamment les suivants : peau
      qui ne bronze pas mais a tendance à brûler; taches de rousseur; cheveux
      blonds ou roux; beaucoup de grains de beauté; grains de beauté de
      grande taille ou de forme ou couleur inhabituelle; cas de mélanome chez
      les membres de la famille proche; exposition excessive aux UV du soleil
      ou des lits de bronzage; avoir eu beaucoup de coups de soleil graves.
    - Le taux de mortalité chez les hommes atteints de mélanome continue à
      augmenter (de 0,5 % par année)(1). Les études montrent que les hommes
      plus âgés à la peau claire risquent davantage de mourir d'un mélanome
      que les personnes de tout autre groupe, ce qui est sans doute
      attribuable au fait que cette maladie se présente souvent chez ces
      personnes à un endroit où elle est difficile à déceler : dans le dos.
    - La meilleure façon de se protéger consiste à connaître votre degré de
      risque personnel, examiner votre peau et savoir reconnaître les signes
      précoces du mélanome (l'ABCDE).

    Photographies pour les médias : Veuillez communiquer avec Sue Sherlock,
responsable des communications, Programme de sensibilisation au cancer de la
peau, pour obtenir des photos de cancer de la peau à l'usage des médias (604
985-9184 ou ssherlock@dermatology.ca).

    ------------------------
    (1) Statistiques canadiennes sur le cancer, 2009.
    (2) Koh HK, Miller DR, Geller AC, Clapp RW, Mercer MB, Lew RA. Who
        discovers melanoma? Journal of the American Academy of Dermatology,
        1992: 26 : 914-919
    




Renseignements :

Renseignements: Sonia Lachance, (418) 254-9441,
sonia.lachance@cossette.com; Source: Association canadienne de dermatologie;
Veuillez prendre note que les Dr Joel Claveau, Jimmy Alain et Marc Rhainds
seront disponibles pour des entrevues à Québec et que leur confrère, le Dr Ari
Demirjian, sera disponible pour des entrevues à Montréal

Profil de l'entreprise

Association canadienne de dermatologie

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.