1er juillet à Montréal : le FRAPRU craint lui aussi les effets de la rareté de logements à bas loyer



    MONTREAL, le 14 juin /CNW Telbec/ - Le Front d'action populaire en
réaménagement urbain approuve la décision de la Ville de Montréal d'offrir du
15 juin au 10 juillet une ligne téléphonique d'urgence (514-868-4002) et des
services aux ménages qui se retrouveront sans logis autour du 1er juillet.
    Le FRAPRU partage l'analyse de l'administration Tremblay selon laquelle
c'est l'offre de logements familiaux à bas loyer qui risque surtout de causer
problème à Montréal. Selon le Rapport sur le logement locatif publié cette
semaine par la SCHL, le loyer moyen des logements de trois chambres à coucher
et plus atteint 811 $ par mois dans la région métropolitaine, soit 5,7 % de
plus que l'an passé. Le coordonnateur de l'organisme, François Saillant, s'en
inquiète : "C'est complètement hors de prix pour les familles à faible et
modeste revenus. Quand on sait que la crise économique a fait monter le taux
de chômage à 10,5 % à Montréal, on peut craindre que plusieurs n'arrivent pas
facilement à se trouver un logement qu'elles ont les moyens de se payer".
    Le FRAPRU ajoute que les logements de deux chambres à coucher sont quant
à eux les plus rares à Montréal avec un taux d'inoccupation de 1,8 %, bien en
dessous du seuil d'équilibre fixé à 3 %. Le loyer moyen y atteint 656 $ par
mois.
    Le FRAPRU souhaite maintenant que les autres municipalités affectées par
la pénurie imitent Montréal et la ville de Québec qui a aussi mis en place des
mesures d'urgence pour le 1er juillet. Plusieurs régions métropolitaines et
centres urbains sont en effet aux prises avec une pénurie de logements
locatifs qui est particulièrement vive dans les appartements de deux chambres
à coucher et plus. C'est notamment le cas à Saguenay, Trois-Rivières,
Gatineau, Val d'Or, Rouyn-Noranda, Gaspé et Rimouski.
    Le FRAPRU demande également au gouvernement du Québec de faire sa part en
vue du 1er juillet, en offrant un nombre suffisant de suppléments au loyer
d'urgence, cette aide financière qui permet aux sans-logis de louer des
logements vacants, mais qui sont trop chers pour leurs propres moyens.
L'organisme réclame que ces suppléments soient offerts sans aucune forme de
discrimination et de restrictions, comme ce fut le cas dans les dernières
années, alors que les personnes seules étaient systématiquement écartées, tout
comme les ménages qui avaient résilié leur bail ou avaient perdu leur logement
pour cause de non-paiement de loyer. Il précise qu'en 2008, sur 391 ménages
qui ont contacté les services d'urgence de Montréal, à peine 12 ont pu
bénéficier d'un supplément au loyer pour des raisons dites  "humanitaires".




Renseignements :

Renseignements: François Saillant, (514) 919-2843

Profil de l'entreprise

Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.