118 raéliens portent plainte à la Commission des droits de la personne contre l'UQTR



    MONTREAL, le 2 avril /CNW Telbec/ - Suite à leur renvoi de l'Université
du Québec à Trois-Rivières en décembre 2006 et suite aux propos émis par voie
de communiqué par l'UQTR selon lequel: "la direction de l'UQTR souhaite
informer la population qu'elle continuera d'interdire l'accès de son campus
aux membres du mouvement raelien" qui souhaitent y faire la promotion
d'activités humanitaires, plus d'une centaine de raeliens ont déposé une
plainte à la Commission des droits de la personne ce28 mars 2007.
    Outre l'UQTR, cette plainte concerne aussi le responsable des relations
avec les médias pour l'UQTR, M. Claude Paradis pour ses déclarations écrites,
reprises dans plusieurs médias et toujours disponibles sur le site Internet de
l'UQTR, qui sont en violation totale de la Charte des droits et libertés de la
personne.
    Pour rappel, l'association Clitoraid, fondée par RAEL a pour objectif
d'aider les femmes excisées à retrouver leur clitoris en subventionnant une
opération que malheureusement la plupart des femmes africaines ne peuvent pas
s'offrir. Un des étudiants de l'université de Trois-Rivières, qui est aussi
membre de Clitoraid et du Mouvement Raelien, avait organisé une levée de fonds
par la tenue d'un kiosque situé au sein de l'université. Ce même jour, de
nombreuses autres organisations étaient présentes dans le même hall, également
représentées par des étudiants. L'université apprenant que Clitoraid avait été
fondée par RAEL, a choisi d'annuler totalement la collecte et a même interdit
l'accès du campus aux raeliens venus expliquer leur démarche humanitaire en
décembre dernier.
    Il ne fait aucun doute que si le groupe de personnes qui récoltait les
fonds pour venir en aide aux femmes africaines avait été d'origine juive,
catholique ou noire, l'UQTR ne se serait jamais permis un tel geste de
discrimination.
    Les raeliens vont-ils bientôt se voir interdire le droit à l'éducation?
Le droit au travail? Le port de l'étoile jaune représentant leur symbole les
obligera-t-il à occuper l'arrière des bus? C'est ce que la Commission des
droits de la personne devra décider.
    "La campagne de diffamation orchestrée par les médias d'obédience
catholique a réussi à contaminer même les plus hautes sphères du système
éducatif qui pourtant devrait être le garant du respect des différences. Les
raeliens ont confiance qu'il reste une justice au Canada et ne cesseront
jamais d'exprimer avec force leur conviction et leur joie de vivre."




Renseignements :

Renseignements: service des relations publiques, (514) 793-3126;
www.raelpress.org

Profil de l'entreprise

Église raëlienne canadienne

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.