1130 organismes québécois réclament des investissements en logement social et communautaire



    MONTREAL, le 20 févr. /CNW Telbec/ - A quelques semaines du budget, 1130
organismes de tous les milieux et de tous les coins du Québec demandent à la
ministre des Finances, Mme Monique Jérôme-Forget, de financer un plan
ambitieux de relance du logement social et communautaire s'appuyant sur la
reconduction et la bonification du programme AccèsLogis pour au moins cinq
ans. Les lettres signées par ces organismes ont été apportées aujourd'hui au
Ministère des Finances, à Montréal, par des représentants du Front d'action
populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) et de la Coalition pour
l'habitation communautaire.
    Selon Edith Cyr, porte-parole de la Coalition pour l'habitation
communautaire, "la démarche conjointe de tant d'organismes démontre non
seulement la pertinence du logement social et communautaire, mais aussi
l'ampleur et la variété des besoins auxquels il répond". Elle ajoute que ces
appuis viennent s'ajouter à ceux déjà exprimés par l'Union des municipalités
du Québec, la Fédération québécoise des municipalités, la Communauté
métropolitaine de Montréal, les villes de Montréal et Québec, ainsi que de
nombreuses autres municipalités. Au début de 2008, plus de 29 000 personnes
avaient aussi signé une pétition réclamant la prolongation d'AccèsLogis pour
une période de cinq ans.
    Tout en reconnaissant les investissements déjà consentis par le
gouvernement libéral, la Coalition et le FRAPRU estiment qu'il faut donner un
horizon à plus long terme au développement du logement social et
communautaire. A leur avis, cela s'impose d'autant plus que des projets
totalisant 11 500 logements sont présentement en élaboration et qu'ils
pourraient se réaliser au cours des prochaines années, si leur financement
était assuré. Ces projets témoignent des besoins partout au Québec.
    Ils rappellent qu'au cours de la dernière campagne électorale, le premier
ministre du Québec, M. Jean Charest, s'était lui-même engagé par lettre à
prolonger "le programme AccèsLogis Québec pour 5 ans à raison d'un minimum de
3000 nouvelles unités par année, pour un total de 15 000 nouveaux logements
sociaux et communautaires". Cet engagement avait été pris avant le budget
fédéral qui a annoncé 450 millions $ en deux ans pour la construction de
nouveaux logements sociaux au Canada, dont près de 112 millions $ devraient
être disponibles pour le Québec.

    Une réponse à la crise
    ----------------------

    François Saillant, coordonnateur du FRAPRU, pense que la crise économique
fournit des raisons additionnelles d'investir à long terme dans le logement
social et communautaire.
    Il estime tout d'abord que le gouvernement a la responsabilité de
protéger les personnes et les familles les plus vulnérables des contrecoups de
la crise : "Les récessions de 1981-1982 et de 1991-1992 ont toutes les deux
fait augmenter de 40 % le nombre de ménages locataires consacrant plus de la
moitié de leur revenu en loyer au Québec. Le gouvernement québécois doit faire
sa part pour que ça ne se reproduise pas cette fois, d'autant plus que 203 000
ménages locataires sont déjà aux prises avec ce problème, selon les données du
dernier recensement".
    Il soutient, par ailleurs, que des investissements en logement social
contribueraient à la relance de l'économie, en permettant le maintien et la
création de plusieurs milliers d'emplois dans des domaines comme la
construction, mais aussi l'industrie manufacturière, l'industrie forestière et
l'économie sociale.
    Edith Cyr ajoute que "chaque dollar investi par le gouvernement dans le
logement social et communautaire a des retombées immédiates d'au moins deux
dollars dans l'économie".
    Le FRAPRU et la Coalition concluent que des investissements sur cinq ans
en logement social et communautaire répondraient à un autre problème, soit la
pénurie de logements locatifs et principalement de logements familiaux qui
affecte maintenant 28 des 37 centres urbains de plus de 10 000 habitants à
travers le Québec.

    La Coalition pour l'habitation communautaire est formée de l'Association
des groupes de ressources techniques du Québec, du Chantier de l'économie
sociale, de la Confédération québécoise des coopératives d'habitation, du
Conseil québécois de la coopération et de la mutualité et du Réseau québécois
des OSBL d'habitation.




Renseignements :

Renseignements: François Saillant, FRAPRU, (514) 522-1010, (514)
919-2843 (cellulaire); Marcellin Hudon, Coalition pour l'habitation
communautaire, (514) 849-8547, (514) 238-2536 (cellulaire)

Profil de l'entreprise

Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU)

Renseignements sur cet organisme

Coalition pour l'habitation communautaire

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.