« Unissons-nous pour éviter une taxe spéciale » - La réponse de Luc Ferrandez à la Société de développement de l'avenue du Mont-Royal

MONTRÉAL, le 8 sept. 2011 /CNW Telbec/ - En réponse au communiqué émis hier par la Société de développement de l'avenue du Mont-Royal, le maire du Plateau-Mont-Royal, Luc Ferrandez, a réitéré qu'il n'a aucune intention d'imposer une taxe spéciale en 2012 si le maire Tremblay tient parole et applique la formule de partage des revenus de parcomètres négociée en décembre 2010, ou accepte toute autre entente permettant à l'arrondissement de faire face à ses obligations. « Que personne ne se trompe de combat, a prévenu M. Ferrandez. C'est ensemble, unis, que nous parviendrons à faire plier Gérald Tremblay. »

Rappelons qu'entre 2010 et 2012, les contribuables du Plateau-Mont-Royal auront envoyé à la Ville 100 millions $ de nouvelles taxes sans qu'un seul dollar de ces sommes ne soit reversé à l'arrondissement. « Les contribuables s'attendent à recevoir quelque chose en retour, et certainement pas des baisses de services ni une nouvelle taxe. Les budgets finaux ne seront adoptés qu'au début de décembre. J'encourage les commerçants et la population à se mobiliser pour convaincre d'ici là Gérald Tremblay de revoir son approche budgétaire. »  Le maire Ferrandez invite aussi la Société de développement de l'avenue du Mont-Royal à mousser les extraordinaires qualités de l'avenue où ses membres ont pignon sur rue.  « Je m'étonne que les commerçants de l'avenue tolèrent des porte-parole qui dénigrent leur secteur », a-t-il ajouté.

Les appels que le maire Ferrandez a lancés au maire Tremblay depuis trois semaines sont restés sans réponse. En dernier recours, il a convoqué mardi une conférence de presse pour alerter la population et tenter ainsi d'éviter la taxe spéciale. « Le cabinet de Gérald Tremblay a tourné en dérision mes démarches et celles des autres maires d'arrondissement en difficulté, alors que la situation est grave pour les résidents et pour les commerçants, a-t-il déploré. J'y vois un manque inquiétant de respect pour les contribuables. »

Le maire Ferrandez a aussi tenu à préciser que, contrairement aux affirmations de la Société de développement de l'avenue du Mont-Royal, les revenus de parcomètres ont moins augmenté que prévu mais n'ont pas diminué. Les difficultés ne découlent pas non plus d'une erreur d'estimation : malgré un achalandage inférieur aux attentes, le Plateau-Mont-Royal pourra boucler ses budgets 2011 et 2012 sans vider ses réserves ni imposer une taxe spéciale si la Ville centre renonce à manipuler les chiffres aux dépens des contribuables du Plateau.

Quoi qu'il en soit, le vrai problème est un problème structurel de sous-financement. « Notre arrondissement a atteint un point de rupture et l'exaction dont nous sommes menacés, au sujet des parcomètres, n'est que la goutte qui fait déborder le vase », a conclu le maire Ferrandez.

SOURCE VILLE DE MONTREAL - CABINET DE LA 2E OPPOSITION

Renseignements :

Catherine Maurice
Attachée de presse de la 2e opposition
514 872-3153
514 601-5542
catherine.maurice@ville.montreal.qc.ca

Profil de l'entreprise

VILLE DE MONTREAL - CABINET DE LA 2E OPPOSITION

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.