Grève étudiante : une dizaine d'associations étudiantes de Montréal et Québec déclenchent la grève

MONTRÉAL, le 14 févr. 2012 /CNW Telbec/ - Devant le silence persistant de la ministre Beauchamp, 11 000 étudiants et étudiantes de l'Université du Québec à Montréal (UQÀM) et de l'Université Laval déclenchent aujourd'hui une première vague de grève illimitée. « Cette fois, nous mettons notre menace à exécution. Madame Beauchamp doit reculer ou le mouvement de grève deviendra réellement général dans une semaine. Si elle persiste à nous ignorer de la sorte, le nombre de grévistes doublera lundi prochain.» prévient Jeanne Reynolds, co-porte-parole de la CLASSE rappelant que 12 autres associations, regroupant environ 10 000 membres, ont déjà en main leur mandat de grève. Ce nombre gonflera significativement, alors que plusieurs autres votes sont prévus cette semaine. Tout indique donc que le mouvement prendra considérablement de l'ampleur dès le lundi 20 février.

La CLASSE annonce également une série d'actions visant à mettre une pression croissante sur le gouvernement libéral, au rythme d'une par semaine. Le premier rendez-vous est fixé ce jeudi matin à Montréal, alors que les grévistes participeront à une vaste action de blocage du Centre de commerce mondial organisée par plus d'une centaine de groupes communautaires et syndicaux. La semaine suivante à Montréal, le 23 février, la CLASSE organise une première manifestation, afin de souligner le déclenchement de la grève. Puis, le jeudi 1er mars, la Coalition donne rendez-vous à toute la population dans les rues de Québec à l'occasion d'une grande manifestation nationale. « À partir de maintenant, nous serons en action chaque semaine, afin de mettre de plus en plus de pression sur le gouvernement libéral. Dès ce jeudi, en compagnie de centaines de citoyens et de citoyennes, nous bloquerons le Centre de commerce mondial afin de faire comprendre au gouvernement que nous sommes déterminés à le faire reculer sur sa hausse des frais de scolarité. » poursuit Gabriel Nadeau-Dubois, co-porte-parole de la CLASSE.

Les grévistes ont l'intention de faire cette semaine une caravane de mobilisation à travers la province, pour participer à la mobilisation grimpante. « Nous avons déclenché la grève cette semaine pour servir de tremplin à la mobilisation des cégeps et universités. Durant la prochaine semaine, nous sillonnerons les routes du Québec afin de venir en aide aux associations tenant des votes de grève cette semaine. » ajoute Camille Toffoli, porte-parole des associations étudiantes de l'UQÀM qui déclenchent la grève aujourd'hui. « Cette semaine de mobilisation se concluera sur un Congrès de la CLASSE à l'Université Laval, qui sera l'occasion d'organiser le déploiement de la grève pour la semaine prochaine » conclut Paul-Émile Auger, porte-parole des associations en grève de l'Université Laval.

Fondée par l'ASSÉ en décembre dernier dans le contexte de la hausse des frais de scolarité, la Coalition large de l'ASSÉ (CLASSE) est une coalition nationale d'associations étudiantes qui met la grève au centre de ses moyens de pression. Elle rassemble présentement plus de 70 000 membres dans les cégeps et universités du Québec.

Renseignements :

Mathilde Létourneau, attachée de presse: 514-378-3357
Bureau de l'ASSÉ: 514-390-0110
Courriel: communication@asse-solidarite.ca
Site web: www.bloquonslahausse.com