Réactions allergiques et crises d'asthme dans les écoles : une Coalition demande l'adoption de la Loi de Megann

MONTRÉAL, le 11 janv. 2012 /CNW Telbec/ - Megann Ayotte Lefort n'avait que six ans lorsqu'elle est décédée, à son école, des suites d'une réaction allergique doublée d'une crise d'asthme. À la suite de ce drame survenu à Montréal, une coalition composée de représentants de diverses organisations œuvrant dans le domaine des allergies et de l'asthme a été formée dans un seul et unique but : faire adopter, au Québec, la Loi de Megann.

Approximativement 72 000 élèves québécois sont allergiques à un ou à plusieurs aliments et des dizaines de milliers d'autres sont asthmatiques. La Loi de Megann imposerait des mesures essentielles pour protéger ces jeunes. Elle rendrait notamment obligatoire la formation du personnel scolaire de façon qu'il sache reconnaître les symptômes d'une réaction allergique ou asthmatique et soit en mesure d'administrer l'auto-injecteur d'épinéphrine (un médicament qui peut sauver la vie en cas de réaction grave). Cette formation serait uniforme pour toutes les écoles québécoises.

« Le décès d'un enfant est, en soi, une tragédie » a déclaré Marie-Josée Bettez, l'une des représentantes de la Coalition pour la Loi de Megann. « Mais ce qui rend la mort de Megann plus poignante encore, c'est qu'elle aurait pu être évitée. Cela démontre bien que la loi pour laquelle nous militons est nécessaire. »

La campagne pour la Loi de Megann recueille un nombre grandissant d'appuis. Ainsi, plus de 2000 personnes ont envoyé des lettres demandant l'adoption d'une telle loi à la vice-première ministre et ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, madame Line Beauchamp, ainsi qu'au ministre de la Santé et des Services sociaux, Dr Yves Bolduc.

Cette vague d'appuis continue de grossir, alors que la nouvelle de la mort de Megann atteint de plus en plus de personnes et que nous parviennent les échos d'une tragédie similaire qui s'est produite en Virginie ce mois-ci (la victime, une fillette de sept ans, est décédée à la suite d'une réaction allergique subie à son école sans recevoir la dose d'épinéphrine qui aurait pu lui sauver la vie). La Coalition pour la Loi de Megann souligne en outre que, selon une étude récente portant sur la gestion des urgences liées aux allergies en milieu scolaire dans cinq provinces canadiennes, le Québec est la province qui obtient les pires résultats.

« Le temps est venu d'adopter cette loi » a affirmé Diane Dubord, directrice générale de l'Association québécoise des allergies alimentaires et membre de la coalition. « N'attendons pas qu'un autre drame se produise dans une de nos écoles. Faisons en sorte que le personnel scolaire reçoive dès maintenant la formation nécessaire afin que les élèves allergiques et asthmatiques puissent fréquenter l'école en toute sécurité. »

Pour en savoir plus sur la Loi de Megann : www.allergicliving.com/Megann

Lien vers l'étude mentionnée dans le texte :
www.nlcahr.mun.ca/Allergy_article.pdf

Pour en savoir plus sur le décès survenu en Virginie :
http://www.cnn.com/2012/01/04/health/virginia-allergy-death/?hpt=hp_t3

À propos de la Coalition pour la Loi de Megann :
Formée dans le but de faire adopter, au Québec, une loi protégeant les élèves allergiques et asthmatiques, la Coalition est composée de représentants des organisations suivantes : Association québécoise des allergies alimentaires, Asthme et Allergies Québec, Montreal Anaphylaxis Support Group, Allergic Living magazine, Les Aliments Ange-Gardien, Déjouer les allergies et le blogue Les allergies alimentaires.

Renseignements :

En français :
Marie-Josée Bettez, présidente 
Déjouer les allergies
418-683-3507
info@dejouerlesallergies.com

Diane Dubord, directrice générale
Association québécoise des allergies alimentaires
514-990-2575, poste 203
ddubord@aqaa.qc.ca

En anglais :
Au Québec :
Andrea Shainblum, présidente
Montreal Anaphylaxis Support Group
514-369-6077
info@allercom.com

À l'extérieur du Québec :
Gwen Smith, éditrice 
Allergic Living magazine
416-604-0110
gwen@allergicliving.com