Santé Canada a approuvé le Rituxan pour le traitement de la leucémie la plus courante chez les adultes

L'approbation du Rituxan permet d'offrir aux Canadiens atteints d'une
    leucémie lymphoide chronique une nouvelle solution de traitement pour la
    maladieMISSISSAUGA, ON, le 17 août /CNW/ - Hoffmann-La Roche Canada (Roche) a
annoncé aujourd'hui que Santé Canada avait approuvé le Rituxan(MD) (rituximab)
conjointement avec la chimiothérapie Fludarabine (F) et Cyclophosphamide (C),
aussi connue sous le nom de chimiothérapie FC, chez les patients atteints
d'une leucémie lymphoide chronique des lymphocytes B non-traitée
ultérieurement (LLC de stade B ou C), le type de leucémie le plus courant chez
les adultes.(1) L'approbation se fonde sur les résultats de l'étude marquante
LLC8 de phase III.
    "La leucémie lymphoide chronique est une maladie sérieuse qui touche plus
d'adultes dans le monde occidental que toute autre forme de leucémie,"
explique la Dre Laurie Sehn, oncologue médicale à la BC Cancer Agency et
professeure auxiliaire clinique à l'Université de la Colombie-Britannique.
"L'approbation du Rituxan conjointement avec la chimiothérapie par Santé
Canada permettra d'offrir aux Canadiens touchés par la LLC une solution de
traitement plus efficace et plus durable que la chimiothérapie seule."
    Les résultats de l'étude LLC8 ont montré que les patients à qui l'on
avait administré du Rituxan conjointement avec la chimiothérapie FC comme
traitement de première intention vivaient en moyenne 40 mois sans progression
de cancer comparativement à une moyenne de 32 mois pour les patients ne
recevant que la chimiothérapie FC.(2) En ce moment, la LLC est jugée incurable
et les traitements ont pour but de contrôler la maladie en gérant les
symptômes et en prolongeant la vie sans progression de la maladie des
patients. Les résultats de LLC8 ont montré que les patients traités avec du
Rituxan vivaient plus longtemps sans progression de la maladie.
    Les données mises à jour de l'étude LLC8 ont été présentées à la Réunion
annuelle de l'American Society of Hematology (la société américaine de
l'hématologie) en 2008. Ces données mises à jour ont montré que les patients à
qui l'on avait administré du Rituxan conjointement avec la chimiothérapie FC
comme traitement de première intention vivaient en moyenne 40 mois sans
progression de cancer comparativement à une moyenne de 32 mois pour les
patients ne recevant que la chimiothérapie FC.(3)
    "Les patients informés voient le Rituxan comme l'étalon-or de la thérapie
qui nous manquait depuis trop longtemps," explique Elizabeth Locatelli,
présidente du conseil, CLL Patient Advocacy Group (CLLPAG) "Depuis que j'ai
commencé à prendre le Rituxan conjointement avec la chimiothérapie, mon nombre
de globules blancs est revenu à la normale. J'ai maintenant l'énergie
nécessaire pour jouer avec mes petits-fils, je suis très optimiste et je crois
que j'aurai l'opportunité de les voir grandir."
    La leucémie lymphoide chronique (LLC) est la forme de leucémie adulte la
plus courante dans le monde occidental, avec une fréquence de 4,65/100 000 au
Canada. La fréquence est plus élevée chez les hommes (6,28/100 000) que chez
les femmes (3,34/100 000). La maladie est rare chez les personnes de moins de
30 ans et sa fréquence augmente après l'âge de 40 ans. Chez les personnes
âgées de 50 à 54 ans, les taux sont moins élevés (4,43/100 000), mais ils
augmentent à 32,89/100 000 chez les personnes âgées de 75 à 79 ans.(4)

    A propos de la LLC8

    L'étude LLC8 est une étude internationale menée par le groupe d'étude LLC
allemand et le professeur Michael Hallek (Hôpital universitaire de Cologne,
Allemagne) en collaboration avec Roche. Elle comprend 817 patients atteints de
la LLC recevant un traitement de première intention. L'étude a été menée sur
190 sites d'étude dans 11 pays. Dans l'étude randomisée, les patients ont reçu
du Rituxan conjointement avec la chimiothérapie FC (fludarabine et
cyclophosphamide) ou la chimiothérapie seule. Le critère d'évaluation
principal de l'étude était la survie sans progression. Aucun problème
d'innocuité nouveau ou inattendu n'a été observé.

    A propos de Rituxan

    Le Rituxan est un anticorps thérapeutique qui se lie à une protéine
particulière, l'antigène CD20, à la surface des lymphocytes B normales et
malignes. Il recrute ensuite les défenses naturelles du corps pour attaquer et
tuer les lymphocytes B marquées. Les cellules souches (soit les progéniteurs
des lymphocytes B) dans la moelle osseuse ne portent pas l'antigène CD20,
permettant aux lymphocytes B de se régénérer après le traitement et de revenir
aux niveaux normaux après plusieurs mois.Au Canada, le Rituxan est approuvé pour :

    1.  Le traitement des patients atteints d'un lymphome non-hodgkinien des
        lymphocytes B, à CD20 positif, en rechute ou réfractaire à bas niveau
        ou folliculaire.

    2.  Le traitement des patients atteints d'un lymphome non-hodgkinien,
        diffus à grands lymphocytes B, à CD20 positif, conjointement avec la
        chimiothérapie CHOP (cyclophosphamide, doxorubicine, vincristine et
        prednisone).

    3.  Le traitement des patients atteints d'un lymphome non-hodgkinien des
        lymphocytes B, à CD20 positif, folliculaire de stade III/IV non
        traité ultérieurement conjointement avec la chimiothérapie CVP
        (cyclophosphamide, vincristine et prednisone).

    4.  Le traitement d'entretien des patients atteints d'un lymphome
        folliculaire non-hodgkinien qui ont répondu à la thérapie par
        induction conjointement avec la CHOP ou la CHOP plus le rituximab.

    5.  Conjointement avec le méthotrexate pour réduire les signes et les
        symptômes chez les patients adultes atteints d'arthrite rhumatoide
        active modérée à sévère qui ont une réponse insuffisante ou une
        intolérance à l'une ou plus des thérapies d'inhibition par facteur
        onconécrosant (TFN - tumour necrosis factor).(5)Dans le territoire de l'Union européenne, le Rituxan est connu sous le
nom de MabThera. A ce jour, plus de 1,5 million de patients ont été traités
avec Rituxan dans le monde entier.
    Genentech et Biogen Idec ont commercialisé conjointement le Rituxan aux
Etats-Unis et Roche commercialise MabThera dans le reste du monde, sauf au
Japon, où MabThera est commercialisé conjointement par Chugai et Zenyaku Kogyo
Co. Ltd.

    Au sujet de Roche

    Roche, dont le siège social se trouve à Bâle, en Suisse, est un chef de
file des soins de santé axés sur la recherche, qui s'appuie sur les forces
combinées de ses produits pharmaceutiques et diagnostiques. En tant
qu'entreprise de biotechnologie la plus importante au monde, Roche offre des
médicaments tout à fait distincts dans des secteurs tels que l'oncologie, la
virologie, l'inflammation, le métabolisme et le système nerveux central. Roche
est également le leader mondial des produits diagnostiques in vitro et de
diagnostic du cancer fondé sur l'examen des tissus, en plus de faire figure de
pionnier dans la prise en charge du diabète. Avec sa stratégie axée sur les
soins de santé personnalisés, Roche vise à fournir des médicaments et des
outils diagnostiques permettant d'améliorer concrètement la santé, la qualité
de vie et la survie des patients.
    En 2008, Roche comptait plus de 80 000 employés à l'échelle mondiale et a
investi près de 9 milliards de francs suisses en recherche et développement.
Le groupe a enregistré des ventes de 45,6 milliards de francs suisses.
L'entreprise américaine Genentech est une filiale en pleine propriété du
groupe Roche. Roche détient une participation majoritaire dans l'entreprise
japonaise Chugai Pharmaceutical. Pour plus d'information, visitez le site
www.roche.com.Références :
    ------------------------
    (1) Société canadienne du cancer. Aperçu de la leucémie lymphoide
        chronique.
        http://info.cancer.ca/E/CCE/cceexplorer.asp?tocid=66.
        Consulté le 6 août 2009
    (2) Monographie du produit Rituxan, 7 août 2009
    (3) Monographie du produit Rituxan, 7 août 2009
    (4) Agence de la santé publique du Canada. Surveillance du cancer en
        ligne.
        http://dsol-smed.phac-aspc.gc.ca/dsol-smed/cancer/index_e.html.
        Consulté le 11 août 2009
    (5) Monographie du produit Rituxan, 7 août 2009
Renseignements: Marie-Anne Grondin, Edelman Canada, (514) 844-6665 poste
246, marie-anne.grondin@edelman.com; Samantha Ouimet, Hoffmann-La Roche
Canada, (416) 542-5538, samantha.ouimet@roche.com