À toute chose son protocole, y compris vos couilles : voici le Protocouille en trois étapes faciles

Vidéo: Protocouille : un guide d'auto-examen des testicules à l'intention des gars

TORONTO, le 26 août 2013 /CNW/ - Nous ne sommes peut-être pas des gourous du protocole, mais nous savons une chose ou deux sur les moyens à prendre pour soigner vos bijoux de famille !

Le 9 septembre, la Société canadienne du cancer célèbre le Mois de la sensibilisation à la santé et au cancer chez les hommes en lançant une campagne nationale visant à montrer aux hommes comment détecter les premiers signes du cancer du testicule. Le cancer du testicule est la forme de cancer la plus répandue chez les jeunes hommes de 15 à 29 ans, mais plus il est détecté tôt, plus on accroît les chances de réussite du traitement.

Un homme qui connaît bien ses testicules sait ce qui est normal pour son corps et sait reconnaître ce qui est inhabituel. N'ignorez pas vos testicules : visionnez et partagez les trois étapes du Protocouille pour vérifier si vous n'avez pas un cancer en bas de la ceinture!

Les trois étapes du Protocouille :

  1. Trouve un coin chaud et confo, comme dans la salle de bain après ta douche.
  2. Palpe en douceur pour voir s'il y a quelque chose qui cloche.
  3. Si tu sens une petite boule, une grosseur ou une bosse, tout malaise ou toute douleur, va voir un docteur.

En octobre 2010, la campagne primée de Stanfield's, « The Guy at Home in His Underwear », a amassé tout près de 100 000 $ pour soutenir les efforts de sensibilisation au cancer du testicule déployés par la Société. On prévoit que le cancer du testicule touchera 1000 Canadiens en 2013.

Cette campagne innovante a attiré l'attention sur le cancer du testicule en recueillant pas moins de 50 000 « j'aime » sur Facebook, en plus d'attirer 1,3 million de visiteurs sur sa page Web et de susciter une importante couverture médiatique. Aujourd'hui, nous souhaitons alimenter la conversation et maintenir l'intérêt. La Société travaille de concert avec plusieurs partenaires régionaux et nationaux pour éduquer les hommes sur leur santé sous la ceinture à l'aide de la vidéo « Nutiquette-Protocouille » et d'une campagne dans les médias sociaux.

Entre 1992 et 2005, le cancer du testicule a représenté 24 % des nouveaux cas de cancer chez les hommes entre 15 et 29 ans. Entre 2006 et 2008, le taux de survie au cancer du testicule était de 97 %. Plus le cancer est détecté tôt, meilleures sont les chances que le traitement soit efficace. La Société soutient activement la recherche contre le cancer et a financé de nombreuses études portant sur la santé des hommes, y compris des études qui se penchent sur la génétique du cancer du testicule et cherchent à comprendre le stress post-traumatique chez les survivants au cancer du testicule.

À propos de la Société canadienne du cancer

Depuis 75 ans, la Société canadienne du cancer est avec les Canadiens et les Canadiennes dans le combat pour la vie. Toutes ces années, nous avons travaillé sans relâche à prévenir le cancer, à financer la recherche et à soutenir les personnes touchées par la maladie. Forts de cette expérience, nous continuons de lutter avec les Canadiens et Canadiennes pour changer le cancer à jamais afin qu'ils soient moins nombreux à y faire face et plus nombreux à y survivre. Pour en savoir plus, visitez cancer.ca ou appelez-nous au 1 888 939-3333 (TTY 1-866-786-3934)

SOURCE Société canadienne du cancer (Bureau National)

Bas de vignette de la vidéo : "Vidéo: Protocouille : un guide d'auto-examen des testicules à l'intention des gars". Lien URL de la vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=JrBPXsb1xUE

Renseignements :

Sasha Anopina
Spécialiste des communications bilingue
Société canadienne du cancer
416 934-5338
sasha.anopina@cancer.ca