ATAC recherche des conditions équitables dans le transport aérien

OTTAWA, le 26 févr. 2013 /CNW Telbec/ - L'Association du transport aérien du Canada (ATAC) recherche des conditions équitables dans le secteur du transport au Canada. Aux prises avec un déficit de 4.2 $ milliards dans son fonds de pension à prestations déterminées, Air Canada a demandé l'autorisation de plafonner ses paiements spéciaux destinés au déficit de son régime de pension à 150 $ millions annuellement pour les dix prochaines années. Cela voudra dire un répit estimé à 700 $ millions par années durant les cinq prochaines années pour Air Canada.

L'Association du transport aérien du Canada représente l'industrie de l'aviation commerciale au Canada depuis près de 80 ans avec plus de 170 membres. Dans une lettre envoyée récemment au premier ministre Stephen Harper, le président et chef de la direction de l'ATAC, John McKenna, souligne: « Soutenir exclusivement une ancienne société de la Couronne qui a déjà bénéficié d'aide appréciable n'est pas une stratégie qui peut profiter aux Canadiens ni à l'industrie aérienne à present et pour le futur. »

L'ATAC est convaincu que de dispenser un allègement à seulement un transporteur affecterait négativement et de façon importante l'équilibre et la compétitivité de notre industrie. N'ayant pas à faire face à ses obligations de régime de pension accorde un prodigieux avantage compétitif inaccessible aux autres compagnies dans cette industrie hautement concurrentielle.

Si le gouvernement décide d'octroyer un soutien financier supplémentaire à Air Canada, l'ATAC propose fortement qu'une solution à court terme soit appliquée en fonction des approbations annuelles établies à l'aide d'outils de mesure financière. De trop nombreuses variables peuvent changer au fil du temps pour être fixé sur une période de dix ans.

« L'ATAC est un adepte résolu des conditions équitables dans le secteur du transport aérien au Canada. En conséquence, nous encourageons le gouvernement à rédiger une réponse à la requête d'Air Canada qui traiterait tous les transporteurs aériens canadiens de façon juste plutôt que d'en favoriser un au détriment des autres. L'ATAC suggère respectueusement au gouvernement de garder à l'esprit que c'est l'industrie du transport aérien canadien dans son ensemble qui est un service essentiel et pas seulement un seul de ses transporteurs.

SOURCE : Association du transport aérien du Canada

Renseignements :

Contact pour informations médiatiques: 

Catherine Soucie (506) 866-8044 Ottawa
csoucie@hotmail.com
JR Gagnon Public Affairs

Lise Jalbert (514) 800-8008 poste 221 Montreal
ljalbert@jrgagnon.ca
JR Gagnon Public Affairs