Légère amélioration de la solvabilité des régimes de retraite à prestations déterminées en 2012, selon Aon Hewitt

Étude d'Aon Hewitt sur le ratio de solvabilité médian 2010-2012 (Groupe CNW/AON Hewitt)

TORONTO, le 3 janv. 2013 /CNW/ - La solvabilité des régimes de retraite à prestations déterminées (PD) s'est quelque peu améliorée en 2012, grâce aux contributions des entreprises et à la robustesse des marchés boursiers, selon Aon Hewitt, l'entreprise mondiale de solutions en ressources humaines d'Aon plc (NYSE :AON). Le ratio de provisionnement médian des régimes sur base de solvabilité, c'est-à-dire le ratio de la valeur marchande de l'actif par rapport au passif, est d'environ 1 pour cent plus élevé cette année qu'au début de 2012.

Selon Aon Hewitt, des facteurs opposés ont eu une incidence globale favorable sur la situation financière des régimes de retraite à prestations déterminées cette année. D'une part, les taux d'intérêt sont demeurés en baisse, augmentant ainsi la valeur du passif des régimes de retraite. Le taux d'actualisation utilisé pour calculer les obligations devant être réglées par l'achat de rentes en cas de terminaison des régimes est passé de 3,31 pour cent au début de l'année, à 2,96 pour cent à la fin de 2012.

D'autre part, les actions se sont bien comportées, celles des marches émergents ayant affiché le meilleur rendement à 16,0 pour cent, suivies des actions internationales (15,3 pour cent), des actions américaines (13,4 pour cent) et des actions canadiennes (7,2 pour cent). Les régimes de retraite ayant investi dans des catégories d'actifs non traditionnelles, telles les titres immobiliers mondiaux et les titres d'infrastructure, ont bénéficié de rendements de 25,8 pour cent et de 11,7 pour cent respectivement. Par ailleurs, la plupart des promoteurs de régime ont dû verser des cotisations supplémentaires à leurs régimes afin de combler leurs déficits et de satisfaire aux exigences de solvabilité des régimes.

Ces facteurs réunis ont entraîné une légère augmentation du ratio de provisionnement médian sur base de solvabilité établi par Aon Hewitt sur un vaste échantillon de régimes de retraite, lequel est passé de 68 pour cent à la fin de 2011, à 69 pour cent à la fin de 2012. Environ 97 pour cent des régimes de retraite de cet échantillon se trouvaient en déficit de solvabilité au 31 décembre 2012. Le ratio de provisionnement sur base de solvabilité mesure la santé financière d'un régime de retraite à prestations déterminées selon une étude actif-passif, en supposant la terminaison du régime.

« Les promoteurs de régime ne pourront sortir leur régime de ce marasme qu'en comptant sur trois principaux facteurs », précise Claude Lockhead, associé principal, pratique Conseils en gestion de placements et responsable de la pratique Retraite pour l'Est du Canada pour Aon Hewitt, « c'est-à-dire, sur l'augmentation des taux d'intérêt, sur les rendements favorables des marchés boursiers et des marchés non traditionnels, ou sur des cotisations plus élevées de la part des employeurs. Deux de ces facteurs étaient présents cette année ».

Le graphique suivant illustre les courbes de l'actif, du passif et du ratio de solvabilité de ce régime de retraite médian depuis le 1er janvier 2010.

Nous observons une augmentation de l'actif de 20 pour cent sur la période de 3 ans écoulée depuis le 1er janvier 2010, tandis que les obligations ont connu une hausse de 50 pour cent au cours de la même période en raison de la baisse constante des taux d'intérêt à long terme.

Répercussions d'une stratégie de réduction du risque
Outre le rendement d'un régime médian, Aon Hewitt a également suivi celui d'un régime ayant adopté quelques stratégies de réduction du risque depuis le 1er janvier 2011, notamment les suivantes :

  • - placements accrus dans les obligations, soit de 60 pour cent du portefeuille contre 40 pour cent
  • - placements dans des obligations à long terme plutôt que dans des obligations universelles afin de permettre un meilleur appariement avec le passif.

Le ratio de solvabilité de ce régime aurait été de 79 pour cent au 31 décembre, 2012, tandis que le ratio du régime médian aurait été de 69 pour cent.

Prévisions pour 2013
Selon Aon Hewitt, une pression à la baisse a continué de s'exercer sur les taux d'intérêt en 2012, ce qui sera sans doute le cas encore en 2013. « La demande accrue pour les obligations à long terme par les régimes de retraite et les compagnies d'assurance afin de mieux couvrir leur passif, la recherche d'un refuge par les investisseurs étrangers et le niveau de la dette publique sont autant de facteurs ayant contribué à cette tendance », souligne André Choquet, un conseiller principal de la pratique Conseils en gestion de placements d'Aon Hewitt. « Les promoteurs de régime devraient réviser non seulement leur politique de placement, mais également leur politique en matière de prestations et de provisionnement s'ils estiment que la faiblesse des taux d'intérêt perdurera à long terme. »

Aon Hewitt est d'avis que les tendances suivantes se maintiendront sans doute en 2013 :

  • Méga opérations de transfert de risques : En 2012, deux importants rachats de rentes en Amérique du Nord par GM et Verizon ont été réglés, représentant respectivement 26 milliards de dollars et 7,5 milliards de dollars des obligations envers leurs retraités, tous deux auprès du même assureur, Prudential. Certains promoteurs de régimes qui estiment que les taux d'intérêt demeureront faibles pourraient décider de supprimer le risque lié aux régimes de retraite dans leur bilan, car il a une incidence négative sur le cours de leurs actions. Les assureurs canadiens espèrent voir la première opération d'achat ou de rachat d'un milliard de dollars cette année.
  • Diversification hors actions : Les promoteurs qui n'entrevoient pas une sortie rapide de la saga de leurs régimes à prestations déterminées pourraient choisir de continuer à diversifier la composante croissance de leur caisse de retraite en privilégiant les fonds non traditionnels et les fonds spéculatifs, surtout pour réduire le risque lié au marché, et ce, sans abandonner l'espoir d'obtenir de bons rendements. Les plus petits investisseurs ont maintenant accès à de nombreuses catégories d'actifs non traditionnelles grâce aux caisses en gestion commune.
  • Délégation de responsabilités : Certains promoteurs inquiets du degré de surveillance et de gouvernance requis pour gérer efficacement leur régime à prestations déterminées, surtout alors qu'ils s'approchent de leur objectif ultime, pourraient choisir de déléguer une partie ou la plupart de leurs responsabilités à un tiers, lequel adopterait alors une stratégie de réduction du risque et une stratégie éventuelle de règlement sous forme de rente.

Abonnez-vous au service de veille informationnelle :
http://aon.mediaroom.com/index.php?s=58U
Suivez Aon Hewitt sur Twitter @AonHewitt

À propos d'Aon Hewitt
Aon Hewitt est le leader mondial des services-conseils et des solutions d'impartition en capital humain. La société travaille en partenariat avec les organisations afin de relever leurs défis les plus complexes liés aux avantages sociaux, au talent et aux enjeux financiers connexes, et d'améliorer leurs résultats d'affaires. Aon Hewitt conçoit, met en œuvre, communique et administre un large éventail de stratégies visant le capital humain, la retraite, la gestion de placements, les soins de santé, la rémunération et la gestion du talent. Avec plus de 29 000 professionnels dans 90 pays, Aon Hewitt contribue à développer un meilleur milieu de travail pour les clients et leurs employés. Pour en savoir plus sur Aon Hewitt, visitez le site www.aonhewitt.com/canada.

À propos d'Aon
Aon plc (NYSE : AON) est le principal fournisseur mondial de services de gestion des risques, de courtage d'assurance et de réassurance, et de consultation et d'impartition en capital humain. Par l'entremise de plus de 61 000 employés dans le monde, Aon génère des résultats pour ses clients dans plus de 120 pays, au moyen de solutions innovatrices et efficaces visant la gestion des risques et la productivité des effectifs. Aon domine son secteur en proposant des ressources mondiales et une expertise technique. Aon a été nommée à plusieurs reprises par de multiples sources du secteur d'activité meilleur courtier, meilleur intermédiaire en assurance, meilleur intermédiaire en réassurance et meilleur fournisseur de services-conseils en avantages sociaux. Pour en savoir plus au sujet d'Aon, visitez le site http://www.aon.com et http://www.aon.com/manchesterunited, pour en savoir plus sur le partenariat mondial d'Aon avec le club Manchester United et sur son rôle de commanditaire du maillot.

Bas de vignette : "Étude d'Aon Hewitt sur le ratio de solvabilité médian 2010-2012 (Groupe CNW/AON Hewitt)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20130103_C3903_PHOTO_FR_22259.jpg

SOURCE : AON Hewitt

Renseignements :

Relations avec les médias :
Alexandre Daudelin  │  +1.514.982.4910  │  alexandre.daudelin@aonhewitt.com