Projet de chemin de fer minier de la Côte-Nord - Disponibilité d'une aide financière fédérale

OTTAWA, le 27 déc. 2012 /CNW/ - L'Agence canadienne d'évaluation environnementale rend disponible une somme de 91 800 $ pour favoriser la participation du public à l'évaluation environnementale fédérale du Projet de chemin de fer minier de la Côte-Nord situé au Québec.

Cette aide financière favorisera la participation aux prochaines étapes de l'évaluation environnementale, telles que la consultation relative à l'étude d'impact sur l'environnement et la consultation sur le rapport provisoire d'évaluation environnementale.

Pour présenter une demande d'aide financière ou pour plus de renseignements sur le projet et sur le processus d'évaluation environnementale, veuillez consulter le site Web de l'Agence au www.acee-ceaa.gc.ca numéro de référence du registre : 80006) ou contacter le Programme d'aide financière au participant en écrivant au PFP.PAFP@acee-ceaa.gc.ca ou en composant le1-866-582-1884.

L'Agence tiendra compte des demandes reçues au plus tard le 28 janvier 2013. Les noms des bénéficiaires de l'aide financière seront annoncés ultérieurement.

Dans le cadre de la modernisation et du renforcement de la Loi canadienne sur l'évaluation environnementale (2012) (LCEE 2012) mise en place pour appuyer l'initiative gouvernementale de « Développement responsable des ressources », l'Agence réalise une évaluation environnementale fédérale de ce projet.

La Compagnie du chemin de fer minier de la Côte-Nord Inc. propose de construire et d'exploiter un réseau de chemins de fer dans les régions de la Côte-Nord et du Labrador. L'emprise du chemin de fer s'étendrait entre Sept-Îles au Québec et le secteur de Wabush/Labrador City au Labrador où elle rejoindrait le chemin de fer Tshiuetin. Le projet comprendrait également un terminal de manutention et d'entreposage du minerai dans le secteur Pointe-Nord du port de Sept-Îles. Le minerai sera transporté quotidiennement sur un chemin de fer d'une distance allant jusqu'à 550 km par des trains comportant jusqu'à 250 wagons et cinq locomotives. Des bâtiments administratifs et des infrastructures et équipements liés à l'entretien du chemin de fer sont également prévus à Pointe-Noire. La phase de construction du projet devrait débuter au début de l'année 2014 et durer entre un an et demi et trois ans. La phase d'exploitation devrait débuter de façon progressive dès 2016.

Ce projet est évalué à l'aide d'une approche scientifique. Si le projet est autorisé à passer à la prochaine étape, il continuera d'être assujetti aux lois environnementales strictes du Canada, à un contrôle d'application et à un suivi rigoureux et des amendes plus lourdes.

L'Agence canadienne d'évaluation environnementale administre le processus fédéral d'évaluation environnementale, qui permet de déterminer les effets environnementaux des projets à l'étude et de prendre les mesures appropriées pour les atténuer, tout en favorisant le développement durable.


SOURCE : Agence canadienne d'évaluation environnementale

Renseignements :

Pour plus de renseignements, les médias peuvent communiquer avec : 
Agence canadienne d'évaluation environnementale
Céline Legault
Conseillère en communications
Tél. : 613-957-0278