Le Sénat devrait s'opposer à la prise de paris illégaux et appuyer la création d'emplois au Canada!

Canadian Gaming Association (Groupe CNW/CANADIAN GAMING ASSOCIATION) (Groupe CNW/Canadian Gaming Association)

OTTAWA, le 21 nov. 2012 /CNW/ - Bill Rutsey, président de la Canadian Gaming Association demande avec instance aux sénateurs canadiens de faire la bonne chose lorsqu'ils votent pour la loi C-290, Loi modifiant le Code criminel (paris sportifs). Le projet de loi d'initiative parlementaire retire une section périmée du Code criminel qui interdit les paris liés à des évènements unisports. La loi, approuvée à l'unanimité par toutes les parties de la Chambre des communes et appuyée par écrit par cinq gouvernements provinciaux, est en attente de la troisième lecture au Sénat.

« Le choix est clair : permettre à des milliards de dollars d'aller à l'étranger par suite d'activités de prise de paris illégaux, ou offrir aux Canadiens une solution de rechange, supervisée par nos organismes de réglementation, créant un revenu pour le gouvernement et créant des emplois permanents », affirme M. Rutsey.

Les paris sportifs existent au Canada depuis plus de deux décennies. Le changement proposé au Code criminel permettrait enfin les paris liés à des évènements unisports, le choix favorisé par les personnes qui font des paris sportifs, au lieu que doivent être choisis au minimum deux ou trois gagnants comme il est actuellement exigé.

« Toutes les parties de la Chambre des communes croient qu'il s'agit d'une bonne idée, les provinces le demandent et tous les organismes d'application des règlements et des lois et les spécialistes en jeux compulsifs qui sont passés devant le Sénat s'entendent pour dire que c'est la bonne chose à faire. Le Sénat doit s'assurer de ne pas empêcher un petit changement à la loi qui permettrait de combattre le crime organisé et de créer des emplois et des revenus supplémentaires. Ce changement permet aussi de se mettre au fait de la technologie et de ce que le reste du monde fait déjà », M. Rutsey.

Le Sénat doit prendre en considération le projet de loi d'initiative parlementaire C-290, présenté au départ par Joe Comartin, député du NPD, à la fin de novembre.

La Canadian Gaming Association (www.canadiangaming.ca) représente les sociétés provinciales de loterie et de jeux de hasard, les exploitants privés et les fournisseurs de l'industrie des jeux de hasard du Canada.

FEUILLET D'INFORMATION

SIX FAITS IMPORTANTS SUR LA PRISE DE PARIS LIÉS À DES ÉVÉNEMENTS UNISPORTS AU CANADA

  1. La prise de paris liés à des événements unisports au Canada est un commerce énorme d'une valeur annuelle estimative supérieure à 10 milliards de dollars par année (et d'autant que 40 milliards de dollars) mené illégalement par l'entremise de preneurs de paris par le crime organisé. Un montant de 4 milliards de dollars est joué sur des sites Internet étrangers qui ne sont pas réglementés par les organismes de réglementation provinciaux canadiens.
  2. Les paris sportifs existent au Canada depuis plus de deux décennies.
  3. Toutes les parties de la Chambre des communes ont approuvé à l'unanimité cette loi le 2 mars 2012.
  4. Le ministre fédéral de la Justice a reçu des lettres des gouvernements de la Colombie-Britannique, de l'Alberta, de la Saskatchewan, du Manitoba et de l'Ontario demandant que le Code criminel soit modifié pour permettre les paris liés à des événements unisports. Les provinces du Québec, de l'Île-du-Prince-Édouard et du Nouveau-Brunswick ont aussi indiqué leur appui en regard de la modification.
  5. Tous les témoins experts qui se sont présentés devant le comité du Sénat, représentant tous les organismes d'application des règlements et des lois, les organisations scolaires et les communautés de recherche et de traitement en matière de jeux compulsifs, ont recommandé l'adoption de la loi C-290.
  6. Le Canada ne sera pas un pionnier. Outre au Nevada, les paris sportifs sont légaux en Grande-Bretagne, en Europe, en Australie et en ligne par l'entremise de preneurs de paris sportifs réglementés.

Bas de vignette : "Canadian Gaming Association (Groupe CNW/CANADIAN GAMING ASSOCIATION) (Groupe CNW/Canadian Gaming Association)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20121121_C2355_PHOTO_FR_21036.jpg

SOURCE : Canadian Gaming Association

Renseignements :

Paul Burns
Vice-président exécutif
Canadian Gaming Association
(416) 596-3922 (téléphone cellulaire)
pburns@canadiangaming.ca