La Porte d'entrée de l'énergie de l'Atlantique stimule la coopération régionale en faveur d'une énergie propre

CHARLOTTETOWN, le 10 sept. 2012 /CNW/ - Le ministre associé de la Défense nationale et ministre d'État de l'Agence de promotion économique du Canada atlantique et de la Francophonie, l'honorable Bernard Valcourt, et le ministre des Ressources naturelles, l'honorable Joe Oliver, se sont joints aujourd'hui aux ministres de l'Énergie des quatre provinces de l'Atlantique pour annoncer les résultats d'études entreprises dans le cadre de la Porte d'entrée de l'énergie de l'Atlantique (PEEA). Ce projet visait à améliorer la coopération entre les gouvernements et les services publics de la région de l'Atlantique pour favoriser l'énergie propre.

Les travaux de recherche, dans le cadre de la PEEA, ont fait ressortir d'importantes retombées possibles grâce à la collaboration avec la région, notamment les suivantes : des gains d'efficacité en matière de développement et des économies de coûts d'exploitation, la diversité accrue des sources d'énergie propre et renouvelable, une meilleure stabilité pour les consommateurs et la réduction des émissions de gaz à effet de serre dans la région de l'Atlantique. Les services publics des quatre provinces de l'Atlantique se sont largement investis dans ces travaux de recherche.

« La grande priorité de notre gouvernement, c'est la création d'emplois, la croissance économique et la prospérité à long terme, souligne le ministre Valcourt. La Porte d'entrée de l'énergie de l'Atlantique a réuni des acteurs essentiels du secteur de l'énergie de la région, d'une part pour travailler en vue d'un approvisionnement sûr en énergie propre à bon prix, et d'autre part pour maximiser les possibilités d'affaires et de création d'emploi associées au développement des secteurs de l'énergie propre et renouvelable de notre région.

« L'annonce d'aujourd'hui témoigne du travail soutenu du gouvernement du Canada en collaboration avec les Provinces de l'Atlantique pour assurer la transition vers un avenir énergétique propre, fait valoir le ministre Oliver. Nous continuerons à soutenir l'innovation et le progrès des technologies d'énergie propre ainsi qu'à promouvoir l'exploitation durable de nos ressources énergétiques partout au Canada. »

La PEEA a donné lieu à une collaboration sans précédent entre le gouvernement fédéral et les Provinces, ainsi que les services publics provinciaux. Les Provinces de l'Atlantique et les services publics profiteront de cette recherche fondamentale et tableront sur les réseaux de collaboration établis grâce à la PEEA pour prendre des décisions stratégiques et commerciales en matière d'énergie. À court terme, les ministres provinciaux confieront à leurs représentants la tâche de travailler avec les services publics de la région pour analyser plus à fond les moyens de saisir les possibilités qui existent.

« Le travail continu de la PEEA, en plus de notre Plan directeur de l'énergie du Nouveau-Brunswick, jette les bases de collaborations et de partenariats futurs avec les Provinces voisines au Canada atlantique, affirme le ministre suppléant de l'Énergie du Nouveau-Brunswick, l'honorable Craig Leonard. Vu la capacité de production d'Énergie NB et grâce à notre emplacement géographique, le Nouveau-Brunswick est un fournisseur d'électricité fiable pour nos partenaires de la région, mais il est également la porte d'entrée naturelle vers les marchés du Nord-Est. »

« La PEEA nous a permis de constater qu'il y a des avantages importants pour la Nouvelle-Écosse et la région à être mieux connectées, affirme le ministre de l'Énergie de la Nouvelle-Écosse, l'honorable Charlie Parker. Il a été question du projet de transport d'énergie Maritime Link dans ces études et de l'électricité qui entrera en Nouvelle-Écosse et qui en sortira grâce à ce réseau. Une fois le réseau en place, la Nouvelle-Écosse travaillera avec ses partenaires pour tirer de nouveaux avantages de la coopération régionale. »

« Nous allons saisir toutes les possibilités de travailler ensemble afin d'avoir accès aux sources d'énergie propre, indique pour sa part le ministre des Finances, de l'Énergie et des Affaires municipales de l'Île-du-Prince-Édouard, l'honorable Wes Sheridan. En étant moins dépendants des énergies fossiles, nous pourrons mieux stabiliser les tarifs d'électricité et éviter les surprises aux gens de la région de l'Atlantique. »

« Les partenariats comme celui de la Porte d'entrée de l'énergie de l'Atlantique sont fondés sur la collaboration pour permettre de saisir les occasions de consolider l'avenir énergétique de la région, ajoute le ministre des Ressources naturelles de Terre-Neuve-et-Labrador, l'honorable Jerome Kennedy. Le projet de Muskrat Falls est un excellent exemple de coopération régionale et sa réalisation procurerait une solide ressource économique durable à notre province et aurait des retombées pour toute la région. »

L'initiative de la Porte d'entrée de l'énergie de l'Atlantique a été annoncée en mars 2009 dans le but d'améliorer la coopération régionale en faveur du développement des ressources énergétiques propres du Canada atlantique. La PEEA est le fruit d'une collaboration de l'Agence de promotion économique du Canada atlantique, de Ressources naturelles Canada, des Provinces de l'Atlantique, des services publics de la région et des exploitants de réseaux d'électricité.

POUR LES MÉDIAS ÉLECTRONIQUES

Les ministres fédéraux Bernard Valcourt et Joe Oliver, ainsi que les ministres provinciaux de l'Énergie, Wes Sheridan, Craig Leonard, Charlie Parker et Jerome Kennedy se sont réunis à Charlottetown aujourd'hui dans le cadre de la Conférence des ministres de l'Énergie et des Mines. Ils ont annoncé l'achèvement et les résultats de huit études qui ont été réalisées dans le cadre de la Porte d'entrée de l'énergie de l'Atlantique.

La PEEA est administrée conjointement par l'Agence de promotion économique du Canada atlantique et Ressources naturelles Canada en collaboration avec les Provinces de l'Atlantique, les services publics régionaux et les exploitants de réseaux d'électricité. Les travaux de recherche menés dans le cadre de la PEEA ont démontré qu'une collaboration accrue des Provinces et des services publics du Canada atlantique procurerait des avantages considérables à la région.

DOCUMENT D'INFORMATION

L'initiative de la Porte d'entrée de l'énergie de l'Atlantique (PEEA) a été annoncée en mars 2009 dans le but d'améliorer la coopération régionale en faveur du développement des ressources énergétiques propres et renouvelables du Canada atlantique.

La PEEA est le fruit d'une collaboration de l'Agence de promotion économique du Canada atlantique, de Ressources naturelles Canada, des Provinces de l'Atlantique, des services publics de la région et des exploitants de réseaux d'électricité.

Huit études de modélisation et de recherche, regroupées en deux grandes catégories, ont été réalisées :

1)     Modélisation de la planification et de l'exploitation des réseaux d'électricité
2)     Développement industriel et économique de l'énergie propre

Voici une description de chacune des études :

Modélisation de la planification et de l'exploitation des réseaux d'électricité

La modélisation de la planification et de l'exploitation des réseaux d'électricité avait pour objet d'examiner les coûts et les avantages d'une intégration accrue des réseaux d'électricité des provinces de l'Atlantique. Quatre rapports ont été produits relativement aux études interdépendantes suivantes :

  1. Modélisation de la mise en valeur des ressources - L'étude a procuré une estimation des retombées économiques et environnementales que permettrait la planification intégrée des projets de production et de transport d'électricité au Canada atlantique contrairement à la façon de faire actuelle.
  2. Modélisation du transport - Il s'agissait de quantifier l'augmentation de la capacité de transport interprovincial d'électricité que procureraient divers grands projets d'amélioration du transport au Canada atlantique, ainsi que les coûts associés à ces projets.
  3. Modélisation de l'équilibrage des réseaux d'électricité - L'étude a porté sur les économies de coûts d'exploitation qu'il serait possible de réaliser en équilibrant l'offre et la demande d'électricité à l'échelle du Canada atlantique plutôt qu'à l'échelle provinciale, comme c'est le cas actuellement.
  4. Modes d'exploitation des réseaux d'électricité et considérations - Divers modes d'exploitation des réseaux d'électricité dans la région de l'Atlantique ont été examinés, ainsi que les enjeux liés à leur adoption.

Chacune des provinces possède d'importantes ressources renouvelables et d'importants actifs d'énergie propre. Le fait de les développer de façon stratégique sera profitable à toutes les parties. Les travaux de recherche de la PEEA ont donné lieu à une collaboration sans précédent des services publics régionaux, qui ont relevé le défi d'établir une modélisation des réseaux d'électricité de la région jusqu'en 2040.

Selon les résultats de la modélisation, la coopération régionale procure d'importantes possibilités de développement et d'économies de coûts d'exploitation, de diversification des sources d'énergie propre et renouvelable, d'accroissement de la stabilité pour les consommateurs et de réduction des gaz à effet de serre pour la région de l'Atlantique. Une planification commune permettrait de réaliser d'importantes économies quant aux coûts d'immobilisations et d'exploitation, tout comme le ferait la régionalisation de l'équilibre d'heure en heure de l'offre et de la demande.

Développement industriel et économique de l'énergie propre et renouvelable

Le deuxième volet du travail de la PEEA portait sur l'examen des divers enjeux liés au développement du secteur de l'énergie propre et renouvelable au Canada atlantique. Les travaux de recherche prévoyaient les quatre études distinctes suivantes :

  1. Financement des projets d'électricité renouvelable au Canada atlantique - L'étude a servi à déterminer et à analyser les difficultés liées au financement de projets d'énergie renouvelable de producteurs d'électricité indépendants au Canada atlantique.
  2. Possibilités sur le marché régional de l'énergie propre et renouvelable - Il s'agissait de cerner les possibilités interprovinciales et d'exportation de l'énergie propre et renouvelable du Canada atlantique.
  3. Débouchés liés à la chaîne d'approvisionnement en énergie renouvelable - L'étude a permis d'examiner un éventail de questions associées aux débouchés qui se présentent aux entreprises du Canada atlantique dans la chaîne d'approvisionnement en technologies de production d'énergie renouvelable, dont l'énergie éolienne à terre et en mer, l'énergie marémotrice, la bioénergie ainsi que les systèmes permettant d'alimenter des collectivités éloignées raccordées au réseau ainsi que des collectivités hors réseau.
  4. Recherche, développement et démonstration - Cette étude avait pour but d'examiner l'état actuel des activités de recherche, de développement et de démonstration dans le secteur de l'énergie propre et renouvelable au Canada atlantique.

Selon l'analyse, bien qu'il soit possible de financer et de développer les grands projets d'énergie renouvelable, tels que ceux du secteur éolien, comme il est possible de le faire ailleurs au Canada, voire en Amérique du Nord, les promoteurs de petits projets ont de la difficulté à obtenir des fonds à des taux concurrentiels et parfois à assumer les frais accessoires liés aux projets.

Même si les prix de gros de l'électricité de la Nouvelle-Angleterre n'ont jamais été si bas en raison de l'abondance de gaz naturel non classique, il continuera d'y avoir une prime associée à l'énergie renouvelable à mesure que les règlements en matière d'énergie renouvelable et d'environnement se resserreront.

Les principales conclusions relatives aux projets de recherche, de développement et de démonstration au Canada atlantique font ressortir la diversité des travaux universitaires et institutionnels dans de nombreux secteurs secondaires. Il se fait également dans la région de la recherche-développement de pointe susceptible de mener à des activités de commercialisation et à des projets sectoriels plus vastes. De nombreuses technologies en développement pourraient avoir des applications commerciales à l'extérieur de la région.

Le Canada atlantique est bien placé pour tirer avantage de nouvelles possibilités dans le secteur de l'énergie propre et renouvelable, surtout en ce qui touche la chaîne d'approvisionnement du secteur maritime. Par exemple, bien que les occasions d'affaires actuelles dans le secteur de l'énergie marémotrice soient limitées, la région est dotée d'une infrastructure industrielle qui lui permettra de contribuer considérablement à cette chaîne d'approvisionnement lorsqu'elle sera plus développée.

Les résumés des rapports du PEEA sont disponibles sur le site web de l'APECA à l'adresse : http://www.acoa-apeca.gc.ca/fra/publications/Etudesderecherche/Pages/Home.aspx#peea.

SOURCE : AGENCE DE PROMOTION ECONOMIQUE DU CANADA ATLANTIQUE (APECA)

Renseignements :

RENSEIGNEMENTS

Andrea Richer
Attachée de presse
Cabinet du ministre Valcourt
613-790-3637

Deborah Corey
Directrices des affaires publiques
Agence de promotion économique du Canada atlantique
506-851-2133

Carly Wolff
Attachée de presse
Cabinet du ministre Oliver
613-996-2007

Relations avec les médias
Ressources naturelles Canada
613-992-4447

Tyler Campbell
Directeur des communications
Province du Nouveau-Brunswick
Ministère de l'Énergie
506-453-8420

Donna Chislett
Directrice des communications
Province de la Nouvelle-Écosse
Ministère de l'Énergie
902-424-1195

Jennifer Macdonald-Donovan
Agente des communications
Province de l'Île-du-Prince-Édouard
Ministère des Finances, de l'Énergie et des Affaires municipales
902-620-3679

Heather MacLean
Directrice des communications
Gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador
Ministère des Ressources naturelles
709-729-5282